L'étrange disparition de soldats chinois durant la seconde guerre mondiale

Il existe des phénomènes de disparition inexpliqués un peu partout dans le monde et à travers l’histoire. Un de ces phénomènes les plus notoire mais difficilement vérifiable s’est déroulé en 1937, alors que le Japon a déjà envahi une bonne partie de la Chine, et que ses armées avancent vers Nankin, la capitale chinoise.

Déterminé à résister devant l’occupant, le colonel chinois Li Fu Sien plaça deux bataillons de soldats le long du Yang Tsé. Le lendemain matin, un des bataillon composé de 3000 hommes avait complètement disparu, sans qu’aucune des sentinelles placées le long du fleuve n’aperçoivent le moindre mouvement de troupes.

Le lendemain matin, il s’aperçoit que tous ont disparu, sauf une centaine, installés à l’écart près d’un pont.
Les archives Japonaises confirmèrent qu’aucune bataille n’avait eu lieu ce jour précis, et qu’aucun homme n'avait été fait prisonnier. Que s’est-il réellement passé ? Les officiers ont ils cachés une désertion massive ou bien étions nous en présence d’un phénomène paranormal ?

Quelle que soit l’explication ça ne changera rien à la suite de l’histoire, malheureusement, puisque les troupes japonaises parviendront jusqu’à Nankin et y commettront les terribles crimes de guerre que l’on sait.

C'est sans doute là l'un des événements les plus inexpliqué d'Asie durant cette période.

Dix petits démons chinois, un roman sur la Chine surnaturelle

Vous connaissez tous les enquêtes du Juge Ti de Van Gulik; et bien Fréderic Lenormand, qui a repris la série avec les nouvelles enquêtes du Juge Ti, vient de sortir Dix petits démons chinois, un très bon roman qui nous plonge dans une ambiance fantastique et surnaturelle. L'histoire raconte comment en pleine fête traditionnelle des fantômes, une série de meurtres est commise dans la ville administrée par le juge Ti.

Chaque fois, une effigie de démon chinois est retrouvée près de la victime. Pour résoudre chacune des affaires tout en empêchant la population de céder à la panique, le juge s’adjoint de trois spécialistes de l’au-delà : un astrologue taoïste, un devin et une chamane. Un excellent roman à lire d'urgence pour les passionnés d'intrigues et de mystères dans la Chine ancienne.

Une très bonne inspiration pour Maître de jeu de jeux de rôles d'enquêtes se déroulant dans la Chine ou le Japon ancien.

Ken le survivant, le guerrier de la fin du monde

Sans doute un des manga post-apocalyptiques les plus célèbres, Ken le survivant (Hokuto no Ken), littéralement Le Poing de La Grande Ourse, ou plus précisément Le Poing du grand chariot, est une série de manga créée par tetsuo Hara (dessin) et Buroson (scénario).

Considéré comme une référence en termes de manga, il a eu un énorme succès et a passé la barre des 100 millions d'exemplaires vendus dans le monde.

L’histoire se déroule dans un futur relativement proche sur une terre ravagée par la guerre nucléaire qui a eu pour conséquence l’évaporation de la plupart des océans et la destruction d’une grande partie de la végétation. Dans cet univers post-apocalyptique, les survivants sont soit d’humbles villageois essayant de survivre, soit des bandits vicieux regroupés en gangs qui s’adonnent aux pillages et à la persécution de ces villageois.

Cependant, un artiste martial nommé Kenshiro (Ken), un homme reconnaissable aux sept cicatrices qu’il porte sur le torse, est choisi pour devenir le successeur du légendaire art assassin le Hokuto Shinken (l’art divin de l’Etoile du Nord). Au début de l’aventure, Kenshiro ne cherche pas réellement à aider les villageois, mais au fur et à mesure que son étoile le guide, il se révèle comme étant le sauveur tant attendu par une population au bord du désespoir.

Accompagné dans son périple par deux jeunes enfants nommés bart et Lynn, Ken affrontera un grand nombre de gangs, allant même jusqu'à affronter ses frères adoptifs, eux aussi disciples de l’art du Hokuto Shinken. Ken se mesurera aussi à certains maitres de l’école Nanto Seiken (Le poing sacré de l’étoile du Sud).

Avant de rencontrer son ultime adversaire, qui n’est autre que son frère ainé Raoh (Raoul en version française), un aspirant conquérant qui a enfreint les lois de Hokuto Shinken en refusant d’abandonner son art, le parcours deKenshiro l’amène à faire face à une série de tragédies qui l’affectent profondément (disparition de sa fiancée, mort de ses frères d’armes, devoir tuer son propre frère, etc.).
Plusieurs années après la mort de Raoh et de Yuria, Ken effectuera une seconde venue pour prêter main forte à Bart et Lynn maintenant adultes et leaders de l’armée du Hokuto, milice rebellée contre la tyrannie des troupes de l’empereur céleste commandées par un régent nommé Gouverneur Jakoh. Ken se mesurera ainsi aux maitres de l’école Gento Kokken.

Après la défaite finale de Jakoh, Lynn est enlevée et Ken doit traverser le seul océan restant pour se rendre sur les terres de Shura aussi connu comme le pays des démons. Les terres de Shura sont d'ailleurs les terres natales de Raoh et son frère de sang Toki.

Ce pays est gouverné par Kaioh, le frère biologique de Raoh, qui est aussi dépositaire du Hokuto Ryūken, qui n’est autre qu’une branche maléfique du Hokuto Shinken. Après avoir retrouvé le secret du Hokuto originel (Hokuto Souké), Ken se défait de Kaiô, sauve Lynn et libère le pays des démons. Enfin, Kenshiro retrouvera Ryu, le fils de Raoh et le prendra comme disciple pour faire de lui son successeur.

Un anime de 109 épisodes de 23 mn a été produit sur ce manga et provoqué une vive polémique en France lors de sa sortie en raison de sa violence. Voici le générique TV pour les nostalgiques (il y a une pub sur la vidéo que vous pouvez ignorer) :



Desert Punk, un manga et anime post-apocalyptique

Desert Punk est un excellent manga de Masatoshi Usune. Il a été adapté en anime de 24 épisodes par le studio Gonzo et est disponible en dvd en français.

L'histoire raconte comment la Terre a été dévastée suite à un conflit qui a eu lieu il y plusieurs centaines d'années. Dans cet univers apocalyptique dans lequel le monde n'est plus qu'un désert gigantesque, parsemé de villes en ruines et de quelques cités où la population survivante s'est réfugiée et tente, tant bien que mal, de survivre.

Les pillards et la violence règnent sur le désert du Grand Kanto. Sunabozu est un chasseur de primes dont le surnom est "le Démon du Désert". Il a la réputation d'être le meilleur dans sa catégorie. Sunabozu est petit, cruel, avare et mesquin, mais il éprouve des scrupules devant la sauvagerie de ses actes pour la survie dans ce monde barbare. Ce mercenaire affublé d’un poncho, d’un masque à gaz, et doté d’un panel de gadgets tous plus étranges les uns que les autres. Nul n’a jamais vu son visage, et il a pour habitude de mener à bien ses missions dans les délais les plus brefs, quitte à employer les moyens les plus vils et malhonnêtes. Mais il possède un point faible, et de taille : les femmes.

Dans cette série qui met en scène un anti-héros, l'humour et le délire prennent toute leur place. Je vous la conseille vivement, même si le ton de la série est plus pour les ados, on passe un très bon moment. Voici le premier épisode de la série :

Cosplay de Sunabozu du manga et anime post-apo Desert Punk

Cosplay de Sunabozu ,"le Démon du Désert" du manga et anime post-apocalyptique Desert Punk. Un déguisement génial je trouve.

The Sinking of japan, l'apocalypse frappe l'archipel japonaise


The Sinking of japan est un film de 2006 de Shinji Higuchi, avec Tsuyoshi Kusanagi, Kô Shibasaki et Etsushi Toyokawa.

Le Pays du Soleil Levant, se situe à un endroit particulièrement sensible de l'écorce terrestre. Sa position à proximité du lieu où les plaques continentales asiatiques et pacifiques se rencontrent rend son territoire sujet à de fréquents tremblements de terre, et les volcans abondent sur son pourtour. The Sinking of japan part du principe que du fait de vifs mouvements tectoniques, l'ensemble des îles japonaises est condamné à sombrer au fond du Pacifique en l'espace de quelques mois à peine. Il s'agit donc pour les autorités scientifiques et pour le gouvernement de parvenir à sauver le maximum de leurs concitoyens en un laps de temps éminemment bref : on ne transvase pas cent millions de personnes du jour au lendemain sans rencontrer quelques petites difficultés d'ordre logistique! A commencer par la définition du lieu où se rendront tous ces réfugiés. Aucun pays au monde n'étant prêt à accueillir sur son territoire un tel flot d'immigrants, les responsables japonais se voient donc contraints de marchander des accords avec toutes les nations susceptibles de recevoir sur leur territoire ce peuple privé de pays. Ce qui ne va pas sans susciter quelques réticences.

Le film commence alors que dans moins d’un an, le Japon va couler à cause d’une collision de plaques tectoniques. Aujourd’hui le pays est déjà ravagé par des tremblements de terre, tsunami et éruptions volcaniques. On est déjà dans la gestion de l'apocalypse. Dans cette course contre la montre, beaucoup sont morts et les autres restent bloqués sur l’île. Un seul homme, un pilote de sous‐marin, peut changer le cours de l’histoire: tout l’espoir d’une nation en dépend. Il devra faire le sacrifice ultime pour son pays et la femme qu’il aime. Un film au réalisme à couper le souffle sur une catastrophe naturelle de force maximale. L'apocalypse frappant le japon stupéfiant et tellement proche des menaces qui touchent ce pays. Le film vient de sortir en DVD. Voici la bande-annonce (je ne l'ai pas trouvée en français encore) :


Gunnm, un manga post-apocalyptique


Gunnm (rêve d'une arme) est un manga japonais post-apocalyptique de Yukito Kishiro pré-publiée entre 1990 et 1995 dans le magazine Business Jump publié par Shueisha et publié en neuf volumes. En France, la série est éditée en neuf volumes par Glénat entre 1995 et 1998. L'histoire de Gunnm est une uchronie dystopique basée sur une catastrophe écologique due à la collision d'une météorite avec la Terre, amenant l'humanité au bord de l'extinction. Zalem est une ville suspendue qui déverse ses ordures sur Kuzutetsu – la décharge – où la lie de l'humanité survit dans la violence. Cette histoire raconte la renaissance d'une cyborg amnésique qui va chercher un sens à sa vie. On découvre très vite la noirceur de ce manga. Les habitants de la décharge représentent les extrêmes de l'humanité. La majorité de ces personnes s'est « cybernétisée » pour devenir plus résistante. Les vols d'organes sont monnaie courante, ainsi que les pillages, les massacres et autres meurtres ultra-violents. La philosophie du « chacun pour soi » est reine, la probabilité de se faire rouler étant très importante. Mais cette noirceur est aussi visible dans le comportement des habitants de Zalem, la cité suspendue. Premièrement, la terre et leurs habitants sont leur décharge. Ils ne se soucient aucunement des « gens d'en bas ». Zalem puise ses ressources sur Terre et rejette ses déchets sur les habitants.

L'espoir est tout de même présent dans ce monde. C'est lorsqu'on est dans les bas fonds qu'on peut apprécier la lumière. Des personnes comme Gally ont soif de vie et arrivent à transmettre tout autour d'eux gentillesse et respect. L'amour, le rêve, la beauté sont aussi présents dans cette histoire.

Il y a un équilibre très précaire entre la vie et la mort, la joie et le malheur. On peut retrouver cet équilibre dans la personnalité de Gally : tantôt douce, tantôt agressive. Un anime que vous pouvez visionner ci-dessous a été fait sur Gunnm :


Gunnm par awaxdem

Ronin, le samouraï du new-york post-apocalyptique


Rônin est une des meilleures série post-apocalyptique jamais publiée en comics. Cette série de comics du célèbre Frank Miller a été publiée par DC comics en 1983-84. La série est composée de six albums : Sacrifice, Déchéance, Retour, Enfers, Pièges et Assaut. Le Rônin de Frank Miller est un guerrier samouraï. Un banni, un exclu. Il porte l'opprobre éternelle de ne pas s'être interposé devant un démon du XIIIe siècle qui a assassiné son maître.

Huit siècle plus tard la vengeance est-elle possible ? L'épée du maître est découverte à New York. Nous sommes donc... au XXIe siècle. Alors, le temps tourbillonne et les deux adversaires, le samouraï et le démon, surgissent des ténèbres de la vie. Ils combattent dans un monde fantastique pour prendre possession de l'arme mythique. . L’histoire de Rônin peut paraître assez tordue : un samouraï déchu se retrouve projeté dans un futur post-apocalyptique, où il devra livrer son combat final avec le démon. Ce futur est en pleine reconstruction. Le milliardaire Taggart a créé le complexe Aquarius pour remettre de l’ordre dans tout ça. Au commande il y a un ordinateur géant Virgo et un jeune enfant tronc Billy. Après une réincarnation mouvementée, le Rônin se trouve plongé dans cet univers infernal face à des gangs rivaux, à la police, les service de sécurité d’Aquarius et bien sûr, à Agat.

Ce New York post-apocalyptique est souillé de misère et de désespoir, terrorisé par les gangs paramilitaires et les hordes de drogués. Le code du Bushido du guerrier samouraï, va trancher ce monde post-apocalyptique avec la dureté de de son implacable sabre. Précipitez-vous acheter ce chef d'oeuvre du genre qui va être très prochainement adapté au cinéma.

Vendicator/World is W, un film policier-post apo philippain



Si je ne vous ai pas tué avec le dernier film philippain post apo que je vous ai présenté, alors vous aimerez Vendicator/World is War... ou alors je vais vous achever. Ce film qui est la version made in philippine de Mad Max (le 1 et le 2 pour les costumes des méchants) est une petite merveille de film de série Z post apo mais qu'il faut voir au troisième degré.

Ce petit bijou de Willie Milan date de 1983 et raconte la lutte de l’agent W2 (un flic) contre le méchant de l'histoire, Mesfero, qui rêve de puissance et qui entraîne une véritable armée de punks post-apocalyptiques dans un camp retranché. Je crois que c'est le seul film où le héros se fait émasculer par les méchants. Blague à part, ce film mérite d'être vu car il témoigne d'une période du cinéma aujourd'hui totalement révolue... quelqu'un a dit heureusement? Je ne partage pas cet avis.

Dragon Head, un manga et un film post-apocalyptique

Dragon Head est un manga excellent post-apocalyptique écrit par Minetaro Mochizuki. Il est publié en France aux éditions pika (dix volumes au total). Un film japonais réalisé par Joji Iida, sorti en 2003 tente une adaptation moyennement réussie du manga avec en principaux acteurs Satochi Tsumabuki, Sayaka Kanda et Takayuki Yamada.

L'histoire commence alors qu'une classe rentre à Tokyo d'un voyage, à bord du Shikanen. Teru Aoki aperçoit quelque chose avant que le train passe dans un tunnel puis, la terre tremble, le train déraille et pratiquement tous les passagers meurent sur le coup.

Teru, Ako et Nobuo sont les seuls survivants de l'accident du train, qui les ramenait de voyage scolaire. Prisonniers dans un tunnel bouché aux deux extrémités, ils doivent s'organiser pour survivre dans l'obscurité et la chaleur. Mais Nobuo commence à voir un monstre de ténèbres qui lui fait perdre la raison. Teru et Ako cherchent donc à lui échapper tandis que le tunnel menace de s'effondrer entièrement. Ils y parviennent, pour se retrouver dans un extérieur complètement détruit, à l'air rempli de cendres, où le peu de survivants semblent aussi avoir perdu la raison. Ils décident de se diriger vers Tokyo.

Le véritable thème de Dragon Head est de mettre cette génération pourrie gâtée face à un problème insoluble humainement ou technologiquement.

Voici la bande annonce du film (en VO sous titrée anglais) :

Crazy Thunder Road, un film punk/post-apo japonais


Ce film punk/post apo réalisé par Sogo Ishii date de 1980. On y retrouve des acteurs japonais fameux tels Tatsuo Yamada, Masamitsu Ohike ou encore Koji Nanjo.

L'histoire raconte comment dans un futur proche, au milieu d’un environnement désolé, au sein d'une mégalopole nippone, des bandes de motards (bosozokus) s’affrontent dans la violence et la fureur. Jin, l’un des Maboroshi, anarchiste pur et dur, ne se retrouve plus dans les idées de Ken, leur leader. Piégé par un groupuscule ultra-nationaliste, il le rejoint sans vraiment savoir où il met les pieds...une vraie guérilla urbaine commence alors.

Réalise dans un univers de film d’anticipation un pamphlet contre l’idéologie d’extrême droite, un brûlot anti-militariste en traitant de jeunes qui souffrent et qui n’ont pas leur place dans la société. L’ensemble se veut nihiliste et glauque, bref un excellent film d'ambiance post-apo.

Voici la bande annonce :


Burst City, un film japonais cyberpunk aux ambiances post-apo

Burst City est un film japonais de musique punk rock à l'ambiance cyberpunk post-apocalyptique. Sorti en 1982, le film a été réalisé par Sogo Ishii. Principalement une vitrine pour les deux différentes bandes spécifiques de punk rock de l'époque, tels que les Roosters. Le film est aussi un témoignage de la culture et l'attitude de la communauté punk rock du Japon à la fin des années 1970 et le début des années 1980. Un vrai film de rebelles.

Le film raconte l'affrontement de gangs de motards rivaux dans un avenir dystopique d'un Tokyo post-nuke. Dans une zone peri-urbaine désaffectée toute droit sortie d’un post-nuke à la Mad-max. Une sinistre usine chimique y domine de dépressifs terrains vagues et taudis où s’échouent les exclus du système. De ce no man’s land, où survivent paumés de tout âge, émerge le vecteur cathartique des frustrations accumulées : la musique punk comme instrument de rébellion.

Un film hallucinant à découvrir d'urgence. Voici la bande-annonce (en VO sous titrée anglais) :

After III 2090, un film post apocalyptique thaïlandais



After III 2090 est un film de science-fiction post apocalyptique thaïlandais de Komson Boonsret datant de 2011 avec Byron Gibson dans le rôle principal (que l'on a vu notamment dans le Roi Scorpion 3). 

Ce film thaïlandais raconte l'histoire d'une planète (qui ressemble beaucoup à la terre) et qui a sombré dans l'apocalypse après la Troisième Guerre mondiale...bon jusqu'alors il faut reconnaître que le scénario n'a rien d'original. On suit les aventures du héros Nakin, un super combattant qui maîtrise la boxe thaïlandaise (Muay Thai) et son combat contre avec le commandant noir qui gouverne les ruines du  monde. ..attention il va y avoir du sport.

C'est un bon petit film de série B mais qui se regarde agréablement, surtout si vous êtes aussi fan d'arts martiaux. La réalisation des combats est assez bien mis en scène. Il est juste un peu dommage que le scénario laisse à désirer sur certains passages du film. Les acteurs sont une agréable surprise par contre. Voici la bande-annonce que je vous invite à voir si vous êtes fan d'histoires post-apocalyptiques  :

Survivant de Takao Saito, un manga post apo/survivaliste


L'un des maîtres du Manga, Takao Saito, nous livre dans "Survivant" sa vision d'un japon post-apocalyptique. Survivant raconte les aventures de Satoru, un jeune homme de 14 ans qui réchappe à un tremblement de terre alors qu’il explorait une grotte avec des amis. Il se réveille seul, sur un bout de terre… entouré d’eau à perte de vue, alors qu’il est sensé être sur une montagne. Il fait le tour de son île à la recherche de ses amis mais n’en trouve aucun. En plongeant dans l’eau il découvre un village englouti, le Japon semble avoir été submergé par la mer. Seul, tenaillé par la faim, il va apprendre à survivre dans ce monde hostile: chasser, pêcher, se construire des instruments, se faire une cabane, se protéger du froid… Néanmoins, peut-il vivre seul éternellement, que sont devenus ses parents et sa soeur, Tokyo est-il sous les mers, existe-t’il d’autres survivants?

Se nourrir est la première préoccupation du jeune survivant, et elle le restera tout au long de ses aventures. Malgré la présence d’animaux et de plantes, il doit apprendre à chasser, à pêcher, mais aussi à repérer les espèces végétales comestibles. Il vit ainsi de tragiques heures après avoir mangé des champignons plus que douteux. Enfin, durant l’hiver, il peine à trouver de quoi se nourrir, aussi doit-il anticiper le passage des saisons - une nécessité qui échappe totalement aux hommes modernes que nous sommes… La deuxième grande obsession de Satoru. Plus cruelle encore que la faim, la soif se fait sentir dès que notre héros quitte son île. Impossible, dans un environnement inconnu, de prévoir la présence de sources d’eau potable ! Le jeune homme suit donc le plus possible les cours d’eau, mais ceux-ci étant parfois pollués, il doit alors renoncer à en avaler la moindre goutte.

Après plusieurs tentatives plus ou moins fructueuses, Satoru parvient à maîtriser la technique du feu. Il utilise alors ce qu’il a sous la main - pellicule photo et loupe, méthode ancestrale de frottage de bois ou encore billets de banque. Satoru a d’abord la chance de trouver une grotte où s’abriter. Cependant, cet habitat rudimentaire se révèle vite insuffisant. Il est donc obligé de l’aménager afin de le protéger du froid, et aussi tout simplement de le rendre habitable ! Hélas, il s’en verra finalement chassé par les rats. Il s’essaiera alors à la construction d’une cabane en branchage, laquelle s’avérera idéale.

Suite à la mystérieuse catastrophe qui a frappé le pays, le climat semble déréglé. Les saisons passent plus vite, et sont plus contrastées qu’auparavant: ainsi l’hiver se fait glacial et l’été caniculaire. Une situation qui complique encore davantage les conditions de vie de notre rescapé…

Les rats harcèlent littéralement Satoru. Une engeance dont il peine à se débarrasser, les créatures, flairant la nourriture, s’attaquant sans relâche à son habitat. Seule la présence d’une chouette baptisée Vendredi garantit un temps sa tranquillité. Mais les rats ont aussi l’avantage du nombre… Plongé dans l’environnement naturel, Satoru a perdu la place de créature dominante qu’occupe l’homme dans les sociétés dites civilisées. Il se retrouve ainsi à côtoyer ours, tigre, sanglier et autres bêtes sauvages désireuses de se nourrir et de veiller sur leur territoire. Attention: ici, les rapports de bon voisinage ne durent jamais longtemps.

Qu’elle soit perturbée ou non, la Nature réserve de dangereuses surprises à Satoru. Séismes, tornades, éruptions volcaniques, incendies, montée des eaux et vents violents se succèdent presque sans discontinuer. Serait-ce là une révolte, après ce que l’Homme a fait subir à la planète ? Très vite, Satoru souffre de la solitude que lui impose sa condition de survivant. Parfois désespéré, il tente même de mettre fin à ses jours. Mais son appétit de vivre et sa volonté le poussent néanmoins à réagir et à aller de l’avant. D’abord réjoui de retrouver d’autres rescapés, Satoru est souvent déçu. En effet, ses semblables ne sont pas tous des anges, et les nouvelles et difficiles conditions d’existence ont encore exacerbé l’individualisme de certains. Satoru découvre ainsi que parfois, “l’homme est un loup pour l’homme”. Un manga à découvrir absolument, un vrai chef d'oeuvre du genre que je vous conseille vivement.

Executionners, un film post-apocalyptique chinois

Le cinéma chinois s'est rarement confronté au post-apocalyptique comme genre cinématographique à part entière. Executioners est un film d'action de Hong Kong sorti en 1993, suite de The Heroic Trio (même année). Les deux films ont le même réalisateur, Johnnie To (ici assisté de Ching Siu-tung) et le même trio de stars féminines : Michelle Yeoh, Anita Mui et Maggie Cheung, qui reprennent leurs rôles du premier film. Wu Xia Pian post-apocalyptique entrecoupé d'intermèdes chantés, le film est exclusivement destiné à un public chinois et n'a pas été distribué en salles en Europe.

Executioners réunit les principaux personnages de The Heroic Trio dans un futur apocalyptique, après une guerre nucléaire. Dans une ville isolée, où l'eau est devenue la ressource la plus rare, les trois héroïnes mènent maintenant des vies indépendantes. Tung (Anita Mui) est devenue mère d'une petite fille ; Ching, la femme invisible (Michelle Yeoh), est maintenant au service du bien avec le bossu masqué, Kau (horriblement brûlé dans le film précédent, mais toujours aussi fort) ; Chat (Maggie Cheung) est toujours chasseuse de primes. Des circonstances tragiques les contraindront à reformer leur association pour le salut de la ville.

Executioners se déroule donc dans un futur proche. Une guerre atomique a détruit une bonne partie de la planète. L’eau est contaminée et une entreprise dirigée par Kim (Anthony Wong), un personnage au visage ravagé portant un masque. Kim manipule Chong Ho (Takeshi Kaneshiro) pour semer le trouble. Chong Ho est une sorte de prêtre vêtu de blanc qui verra son sort décidé par des hommes corrompus et vénaux. L’eau est l’enjeu du film. L’entreprise de Kim vend hors de prix de l’eau pure mais certains soupçonnent que l’eau estcontaminée. Désormais unies, nos trois héroïnes vont remettre de l’ordre dans cette situation catastrophique. Tung est désormais mariée à Lau et a une petite fille qui sera kidnappée. Chat va voir en Tak (Lau Ching-wan), conducteur de camions d’eau pure, un rival autant qu’un allié. San est vertueuse et a pour allié Kin (Anthony Wong encore) qui l’aide à lutter contre les méchants.

Un film qui a vieillit et qui assez manichéen mais qui à le mérite de mettre en scène trois belles actrices chinoises dans un monde post-apo...que demander de mieux. Voici une présentation des deux films :

Mother Sarah, le manga post-apocalyptique

Mother Sarah est un manga post-apocalyptique japonais écrit par Katsuhiro Otomo et dessiné par Takumi Nagayasu qui est un must du post-apo.

Mother Sarah raconte l'histoire d'une mère à la recherche de ses enfants qu'elle a perdu. Cette quête se déroule sur la planète Terre, qui a été martyrisé par un conflit nucléaire. Les humains ont été pour cette raison obligé de se réfugier dans des bâtiments spatiaux et au début du manga, les terriens ne sont installés que depuis assez récemment.

Là où le scénario prend une première tournure incroyable, c'est avec les deux factions se faisant la guerre sur Terre, une guerre déjà commencée dans les bases spatiales.

En effet, un scientifique avait, au bout de sept ans dans l'espace, proposé de jeter une nouvelle bombe nucléaire sur la Terre, dans le but de modifier l'axe terrestre. L'hémisphère nord, qui est irradié, serait alors pris dans les glaces, tandis que les déserts de l'hémisphère sud deviendraient habitables.

Deux factions se font alors la guerre: "Epoque" et "Mother Earth". Les partisans d'Epoque ont pris ce nom car ils sont favorables à la bombe, et espérent ainsi rentrer dans une nouvelle ére. A l'opposé, les partisans de la Terre-Mère (Mother Earth) refusent catégoriquement cette nouvelle attaque contre la Terre.

Au bout de trois ans de conflit marqué par l'envoi de la bombe nucléaire, la grande majorité des terriens des bases spatiales reviennent sur Terre, où la guerre reprend entre les factions.

Le manga en onze tomes ont été publiés en français par Delcourt entre 1996 et 2006. Le scénario post-apo est vraiment bien réalisé et c'est un manga à découvrir d'urgence.

All Tomorrow's Parties, un film post-apocalyptique chinois

All tomorrow's parties est un film post-apocalyptique chinois de Yu Lik Wai avec Cho Yong Won, Diao Yi Nan et Zhao Wei Wei dans les rôles principaux. Cet excellent film raconte comment dans un XXIe siècle post-apocalyptique, la secte Gui Dao règne en Asie Continentale. Zhuai et son frère cadet Mian sont arrêtés, puis déportés vers le Camp Prospérité, afin que leur esprit dissident puisse être rééduqué. Là, ils il découvrent que la vie du camp dépasse la simple propagande, les tracas bureaucratiques et les petits trafics.

Lorsque la secte perd le pouvoir, Zhan et Mian retrouvent pour la première fois depuis des années une liberté totale mais chaotique. Zhuai tombe amoureux de la ravissante Xuelan et s'installe avec elle et son enfant dans une ville industrielle abandonnée. Ils redécouvrent les plaisirs étranges et oubliés de la vie quotidienne. Mais ils devront également affronter les sentiments doux-amers de cette liberté de rêver.

Un excellent film loin de mad Max mais une bonne réflexion sur la vie en société après la fin du monde. Voici la bande-annonce en VO sous titrée français :


All tomorrow’s parties - Bande annonce Vost FR par _Caprice_

Eden: It’s An Endless World, un manga post-apo

Ce manga seinen en 18 tomes du grand Hiroki ENDO est une merveille du genre manga post-apocalyptique.

L'histoire raconte comment sur une Terre d'un futur proche, un mystérieux virus qui solidifie petit à petit les cellules humaines jusqu'à les transformer en minéraux, a déjà décimé une bonne partie de la population. Un groupe de chercheurs a trouvé asile dans une base complètement isolée du reste du monde et où le virus ne peut pas pénétrer. Rain et Chris, deux amis de longue date, vivent aussi dans cet univers clos et protégé. Alors qu'on essait de trouver un antidote, la population continue de dépérir.

Le virus finit par se propager aussi à l'intérieur de la base. Les années passent et les enfants grandissent en développant la capacité de vivre avec le virus. Cris parvient même à prolonger son espérance de vie grâce à un vaccin qui ralentit l'évolution de la maladie. Mais il finit par mourir comme les autres. Hana et Enoa, les nouveaux Adam et Eve de ce monde dépeuplé, quittent la base. Vingt ans plus tard, on se retrouve au Pérou avec Elia (le fils d'Hana et d'Enoa), et le robot chérubin qui sont tombés entre les mains d'un groupe armé...Attention du grand manga post-apo, plutôt pour adulte, à lire d'urgence!

Akira, le manga post-apo culte


Le manga culte post-apocalytique est sans doute Akira qui est un seinen manga de science-fiction des années 1980 écrit et illustré par Katsuhiro Ōtomo.

Ce manga se caractérisant par sa longueur (dix années se sont écoulées entre la publication du premier et du dernier volume au Japon), sa richesse scénaristique, sa dynamique et sa qualité graphique ont nettement participé à la diffusion du manga en Occident. Il a été adapté en anime en 1988. Akira obtint le Prix du manga de son éditeur Kōdansha en 1984, catégorie Général (seinen).

L'histoire raconte en 14 volumes comment Tokyo est détruite par une mystérieuse explosion en décembre 1982 (1992 dans la version occidentale) et cela déclenche la Troisième Guerre mondiale, avec la destruction de nombreuses cités par des armes nucléaires.

En 2019 (2030 selon les versions colorisées américaine et française), Neo-Tokyo est une mégalopole corrompue et sillonnée par des bandes de jeunes motards désœuvrés et drogués. Une nuit, l’un d'eux, Tetsuo, a un accident de moto en essayant d'éviter un étrange garçon qui se trouve sur son chemin. Blessé, Tetsuo est capturé par l’armée japonaise. Il est l’objet de nombreux tests dans le cadre d’un projet militaire ultra secret visant à repérer et former des êtres possédant des prédispositions à des pouvoirs psychiques (télépathie, téléportation, télékinésie, etc.). Les amis de Tetsuo, dont leur chef Kaneda, veulent savoir ce qui lui est arrivé, car quand il s’évade et se retrouve en liberté, il n’est plus le même… Tetsuo teste ses nouveaux pouvoirs et veut s’imposer comme un leader parmi les junkies, ce qui ne plaît pas à tout le monde, en particulier à Kaneda.

En parallèle se nouent des intrigues politiques : l’armée essaye par tous les moyens de continuer le projet en espérant percer le secret de la puissance d’Akira, un enfant doté de pouvoirs psychiques extraordinaires (et de la maîtriser pour s'en servir par la suite), tandis que les politiques ne voient pas l’intérêt de continuer à allouer de l’argent à un projet de plus de 30 ans qui n'a jamais rien rapporté. Le phénomène Akira suscite également l’intérêt d’un mouvement révolutionnaire qui veut se l’approprier à des fins religieuses (Akira serait considéré comme un « sauveur » par ses fidèles). Kaneda va se retrouver malgré lui au centre d’une lutte entre les révolutionnaires et le pouvoir en place.

Akira a été adapté en anime en 1988 par Katsuhiro Ōtomo. L'histoire du film est fondamentalement la même que le manga, mais il existe de nombreuses différences mineures qui contribuent à faire du film une sorte de « deuxième version » de l'histoire. On y voit notamment des personnages-clé du manga changer de rôle ou tout simplement disparaître lors du passage au film (ex : Lady Miyako, Chiyoko, Lieutenant Yamada et même Akira dans une certaine mesure). La seconde partie du manga est tout simplement absente du film, puisqu'à l'époque où celui-ci a été produit, cette partie n'existait tout simplement pas encore en manga. C'est pourquoi, les aboutissants n'étant plus les mêmes, le personnage d'Akira connait dans le film un destin radicalement différent.

Clash of the Warlords, un film philippain post apocalyptique



Clash of the Warlords est un film post apocalyptique philippain de Wilfredo Milan datant de 1985. Il a une distribution internationale comprenant Anthony Alonzo, Jennifer Kirkham, Johnny Monteiro, Willie Williams...c'est de l'humour car il s'agit sans doute du plus mauvais film post-apo de l'histoire!

Le scénario est simpliste à souhait. Rex le héros du film se voit obligé d’affronter son meilleur ami dans l’arène de la mort dirigée par Malsam, un méchant sadique au visage semi-masqué (en photo), car ce dernier détient en otage son fils. Arrivant à s’échapper avec l’aide d’une sbire de Malsam, son fils et cette dernière vont être tués. Rex va être aidé par Rhéa, une jolie jeune femme vivant dans une clairière avec tous ses gentils amis et qui vont aider notre héros à se venger grâce à l’invention ultime d’un professeur à moustache : le sabre laser! Vous avez bien lu, Georges Lucas n'a pas fait de procès, on ne tire pas sur une ambulance.

Le film manque de moyens, les acteurs sont mauvais, le scénario à pleurer bref à ne regarder que si vous êtes fan de série Z et de post-apo. Une fois prévenu, vous regardez ça au troisième degré et vous rigolez franchement.Voici l'intro, juste pour voir une explosion atomique sans effets spéciaux!

Wolf's Rain, un anime post-apocalyptique glaciaire


Wolf's Rain est un anime japonais en 26 épisodes de Tensai Okamura sur un scénario de Keiko Nobumoto. Il a été diffusé pour la première fois au Japon en janvier 2003. Dans le futur, quelque part sur une Terre en période glaciaire où seules subsistent les villes, les humains tentent de survivre. Alors que les loups se sont éteints depuis deux cents ans, une légende persiste à dire qu'au jour de la fin du monde, ils verront le chemin qui mène au Paradis. Lorsque commence l'histoire, un énorme loup blanc, nommé Kiba, arrive dans une ville sous dôme. Dans le même temps, un groupe de voyous, dirigés par un certain Tsume tente de s'emparer des vivres et richesses qui transitent dans la ville. Hors de tout ce vacarme, les Nobles poursuivent leurs propres objectifs et semblent indifférents à ce monde en ruine.


Blessé, emprisonné, Kiba fera la rencontre de Tsume, Hige et Toboe, trois individus qui, comme lui, ont deux apparences. Selon leur volonté, ils peuvent apparaître comme des humains ou comme des loups. Dans ce monde du futur, la race des loups s'est adaptée pour pouvoir coexister avec les humains et a endossé leur apparence pour éviter d'être exterminée. Loin dans un laboratoire, une équipe de chercheurs observe une fille prisonnière d'une gigantesque sphère de verre, remplie d'eau. Au moment où Kiba arrive, pour la première fois, cette fille nommée Cheza montre une réaction. Elle est la fille-fleur de Lune, la clé pour ouvrir le paradis.

L'histoire commence lorsque Kiba, un loup blanc pénètre dans la ville de Freezz City et se fait emprisonné par les gardes de la fourrière, croyant avoir affaire à un chien. Au même moment, une jeune fille ouvre les yeux pour la première depuis deux siècles. Il s'agit de Cheza, une jeune fille créée à partir de la fusion des cellules d'une fleur de lune, grâce au pouvoir ancien de l'alchimie. Elle est l'une des derniers membres du Peuple des Hommes-fleurs, les Hanabito, ainsi que la clé du paradis originel des loups, le Rakuen. Cheza est actuellement aux mains de Lord Ooakum, un noble avide de pouvoir. Kiba réussit à se libérer grâce à l'aide de Hige, un autre loup, dissimulant sa véritable nature derrière une apparence humaine. Au même moment, Cheza est enlevée par Darcia le Troisième (en photo). Kiba quant à lui, s'allie à Tsume et Toboe, deux autres loups, et part à sa recherche, afin s'accomplir la prophétie le concernant.

Voici le premier épisode de la série :



Cosplay de Darcia de l'anime post-apo Wolf's Rain

Un cosplay de Darcia de l'anime post-apo Wolf's Rain. Le costume est vraiment impressionnant.



Wonderful days, un film d'animation coréen post apocalyptique

Ce film d'animation sud coréen sortie en 2004 en France mélange animation 2D et 3D, ainsi que maquettes et images de synthèse et assez apparentée aux animes japonais.

L'histoire se passe en l'an 2142, après une catastrophe d'origine humaine qui a rendu la terre presque entièrement inhabitable, deux groupes d'être humains co-existent dans un monde post-apocalyptique : l'élite vit dans Ecoban, une ville-bulle bourgeoise et dictatoriale protégée de la pollution extérieure, les autres dix fois plus nombreux vivent à Marr, dans les ruines et la pollution. Mais Ecoban a besoin de plus d'énergie, l'énergie dont elle a besoin est créée à partir de la pollution. Les dirigeants d'Ecoban envisagent donc de brûler Marr et ses puits de pétrole pour faire plus de pollution.

Une vrai réflexion sur l'écologie et les conséquences apocalyptique de son non respect mais aussi sur les inégalités sociales et leurs conséquences. Du point de vue graphique, le film est à couper le souffle, les décors industriels de Marr comme les décors futuristes de Ecoban sont absolument époustouflants. A voir absolument.

Goodman Town, un film post-apocalytique thaï



Ce film post-apocalyptique thaïlandais de Sakchai Seebunnak date déjà de 2002. De très bons acteurs thaïlandais sont à l'affiche dont Archariya Buasuwan, Supakorn Kitsuwon, Watchara Tangkaprasert, Chartinan Kannasut et Kampanart Yamwimol.



Le style est unique puisqu'il s'agit d'une comédie post-apocalyptique géniale et déjantée qu'il faut absolument voir car il s'agit bien d'un film culte dans son genre.



L'histoire raconte comment à Goodman Town, une ville plantée dans un univers post-apocalyptique à la mad max, est peuplée de criminels, de voleurs et de gangs vivant hors la loi. Le maître des lieux, Sua Yai, le patron de la plus grande organisation du crime, règne sur la ville. Un voyant lui prédit un avenir incertain, la mort si celui-ci ne se marie pas sous quatre jours. Confronté à cet ultimatum, Sua Yai engage 4 mercenaires. Leur mission : trouver et ramener Ting, sa future épouse.



Goodman town est une surprise, c'est un film qui fait véritablement plaisir à voir. On ne s'y prend pas la tête et on veut en donner pour son argent au spectateur. Alors, certes, les effets ne sont pas vraiment à la pointe du progrès mais le film se rattrape largement grâce à sa vigueur. Même si certains de ces effets sont ratés, ils restent spectaculaires et contribuent à faire de cet excellente comédie post-apocalyptique un film au rythme vraiment très, très soutenu.


Assault Girl, un film post-apo japonais



Assault Girl est un film japonais de 2009 de Mamoru Oshii avec Meisa Kuroki, Rinko Kikuchi, Hinako Saeki, Yoshikatsu Fujiki et Takanori Tsujimoto.

Assault Girl, est la suite de deux courts métrages (Assault Girl : Kentucky no Hinako) et (Assault Girl 2), toujours réalisé par Mamoru Oshii.

L'hisoire raconte comment dans l'univers virtuel d'Avalon, en conséquence à une guerre thermonucléaire, la surface de la Terre est devenue un champ de bataille aride. Gray, Lucifer et Colonel sont trois magnifiques chasseuses parcourant ce monde à la recherche des "sunakujira" (baleines des sables), des monstres qu'elles éliminent à l'aide de leur puissant arsenal. Mais quand cet harassant combat semble enfin sur le point de s'achever, une gigantesque créature mutante appelée "Madara Sunakujira" fait son apparition...

Un bon film post-apocalyptique qui dépote pas mal et qui dans l'ensemble est une bonne surprise, bien que par moment il faille s'accrocher. Voici la bande-annonce :

Assault Girls ( bande annonce ) par guiderapide

2022 tsunami, un film apocalyptique thaïlandais



2022 tsunami est un film catastrophe apocalyptique thaïlandais réalisé par Toranong Srichua qui date de 2009 et dont les rôles principaux sont interpretés par Pisan Srimankong, Sirinda Jensen et Panudej Wattanasuchat.

L'histoire raconte comment en 2022 de nombreux phénomènes météorologiques apparaissent aux quatre coins du globe. Les Etats-Unis ont perdu la moitié de leur population dans des cyclones, l’Europe est sous les glaces. Maintenant, ce sont trois volcans qui risquent d’entrer en éruption et provoquer le plus grand tsunami que la terre aie jamais vu. En Thaïlande, le Premier ministre Traiphop a créé le Centre national des catastrophes naturelles sous les soins du Dr Siam...je vous propose le film en entier (89 mn), en version originale sous titrée anglais, je vous souhaite un bon film : 

Agharta, un manga post-apocalyptique

Agharta est un seinen manga post apo de Matsumoto Takaharu. Il compte 9 volumes parus en France chez Kana, depuis mars 2002.

L'histoire reconte comment la Terre est devenue un immense désert à la suite d’un cataclysme. Dans ce monde, c’est la loi du plus fort qui est instaurée. Juju, un adolescent, appartient à l’un des gangs qui sévissent pour le compte des nouvelles organisations. Il fait alors la connaissance de Rael, adolescente qui pourra peut-être sauver l’humanité.

Dans ce désert sans frontière, voué à disparaître et seulement quelques âmes damnées répandues un peu partout. Technologiquement plus avancée, la civilisation ne peut réaliser que des actions ponctuelles contre les lois de la nature avant de subir de plein fouet les effets dévastateurs et irréversibles du destin décidé par Mère Nature. Les survivants de l'espèce humaine tentent tant bien que mal de trouver des moyens de consommer ce qui est devenu une richesse : l'eau. En effet, la ressource en eau potable est une lutte de tous les instants d'où un trafic parallèle qui profite aussi aux mafias locales. Si un seul espoir subsistait, il se nommerait Agharta...

Argharta est un excellent manga post-apo que je vous conseille vivement, en particulier le premier volume qui est génial.

Cosplay de guerrier post apo

Un cosplay de guerrier-survivant post apocalyptique lourdement armé. Voilà un combattant prêt à affronter la guerre ultime.


CASSHERN, un film japonais de science-fiction/post apocalyptique



CASSHERN est un film japonais de science-fiction/post apo de Kiriya Kazuaki datant de 2004. Les rôles principaux sont tenus par Susumu Terajima, Hiroyuki Miyazako, Mayumi Sada, Hidetoshi Nishijima. Le scénario raconte comment 50 après la seconde guerre mondiale, le monde est divisé en deux zone se livrant une guerre sanglante et sans merci : le continent européen et la Grande Fédération d'Asie, dominant une grande partie de l'Eurasie.

Alors que la guerre mondiale fait rage, le clan des vainqueurs paie un très lourd tribut aux batailles chimiques et technologiques dont il a abusé. La population entière est menacée par des maladies, virus, mutations en tous genres. Jusqu'au jour où un célèbre chercheur affirme pouvoir cloner et dupliquer n'importe quel organe sans que celui-ci soit rejeté par le corps humain. La cellule développée secrètement va alors remporter un énorme succès mais révéler un inconvénient car, en plus de soigner les vivants, elle réveille les morts. Ces derniers vont bientôt déclarer la guerre aux humains.

Un film à voir d'urgence. Voici la bande-annonce en VO sous titrée français :

Casshern Bande-Annonce (vost-fr) par Icario

Zhongguo, le roman futuriste où la Chine domine le monde

Zhongguo est un cycle romanesque de science-fiction qui se situe sur une Terre future où la Chine a conquis le monde peu après notre époque, puis bâti - pour résoudre le problème de la surpopulation - une Cité haute de trois cents niveaux sur toute la surface des continents. Nous sommes donc en 2196, le monde est la Cité Terre et les Sept le gouvernent, nouveaux empereurs d’un nouvel empire chinois. Les aïeux sont respectés, les dieux vénérés, et chacun reste à sa place dans l'un des trois cents niveaux que comptent les Sept Cités. Et pourtant certains sont insatisfaits, en particulier les Hongmao à long nez (c’est nous !), qui renâclent face aux interdits technologiques d'une société stable. 

Cette société a par ailleurs étouffé les autres cultures, allant jusqu’à réécrire l’histoire, si bien que la population est persuadée de vivre en un monde où les Chinois ont vaincu l’Empire romain. Dans cette société, les inégalités, les injustices, les intérêts financiers et les ambitions politiques font que la guerre civile menace. Ces romans sont une succession de grandes tragédies, de crimes abominables, de mensonges extraordinaires, de héros et de traîtres hauts en couleur. Tout cela l'échelle d'un monde, la Terre. 

Zhongguo T1 : L’Empire du Milieu
Zhongguo T2 : La roue Brisée
Zhongguo T3 : La montagne Blanche

Un cycle magistral donc, signé de l’excellent David Wingrove aux éditions Atalante et où au delà de l’aspect littéraire ou fantastique, on apprend également beaucoup sur la culture chinoise d’hier et d’aujourd’huiJe vous conseille de vous précipiter en librairie pour acheter cette sage hors norme.A lire de toute urgence !

The Twins effect, un film de vampires chinois


Ce film a été un gros succès au box-office et a été injustement critiqué à mon goût. 

L'action se passe dans le Hong Kong du futur, en 2046. Une ère de ténèbres menace l'espèce humaine. Reeve (Ekin Cheng), le meilleur chasseur de vampires de Hong Kong traque depuis longtemps son pire ennemi, le baron Dekotes (Mickey Hardt) qui, s'il parvient à mettre la main sur l'ancienne bible des vampires, pourra instaurer son royaume de ténèbres. A la mort de sa co-équipière, victime de Dekotes, Reeve trouve une nouvelle alliée en la personne de Gipsy (Gillian Chung) dont la soeur, Helen (Charlene Choi), est tombée sous le charme de Kazaf (Edison Chen), prince vampire héritier de la précieuse bible...ça à l'air tordu comme ça mais c'est pas mal du tout (bien sûr si vous aimez le cinéma de hong-kong et les histoires de vampires...mais vous ne regarderiez pas ce blog, si ce n'était pas le cas, non ?). A noter une apparition très sympa de Jackie Chan, pour les fans. Voici la bande-annonce pour vous faire une idée :


Feng Shui, un jeu de rôle sur la Chine occulte

Il existe peu de jeux de rôles de qualité sur l'Asie, et encore moins sur la Chine.

Dans l'univers de ce jeu de rôle, le monde que nous connaissons est parcouru de flux d’énergies diverses, dont la plus importante est appelée le Chi. Cette énergie se diffuse partout, mais se concentre en certains lieux particuliers : les sites Feng Shui. Des personnes sensibles au Chi et capables de canaliser les courants issus de ces sites, peuvent en exploiter la force pour accroître leur propre puissance et en tirer des pouvoirs impressionnants.

Au cours des siècles, ces gens se sont regroupés en factions dont le but était le contrôle des sites Feng Shui, car qui possède ces lieux en possède l’énergie et la puissance, et donc le pouvoir de détruire ses ennemis. Cette lutte menée à l’insu du commun des mortels, est appelée la Guerre Secrète.

La guerre est rendue d’autant plus complexe que les flux de Chi connaissent parfois des cassures, qui provoquent des ruptures dans le continuum espace-temps, générant ainsi l’apparition de portails temporels. Et comme la possession d’un site Feng Shui à une époque ne signifie pas forcément qu’on le possède aussi dans le passé ou dans le futur, on assiste parfois à des assauts menés par les factions d’une époque dans une autre.

Quoiqu’il en soit, chaque guerrier du secret possède des talents particuliers, que ce soit dans le maniement des armes à feu, la maîtrise des arts martiaux, ou de pouvoirs plus rares et plus étranges. Les combats qui se livrent dans l’ombre sont toujours spectaculaires, bourrés de cascades improbables et de coups plus meurtriers les uns que les autres.

Peu survivront, mais tous participeront à l’effort de leur faction pour conquérir le pouvoir issu des sites Feng Shui. Feng Shui est donc un jeu de rôle héroïque dans l'univers des films d'action et plus particulièrement du cinéma de Hong Kong. Vous jouez des personnages hors du commun : champion d'arts martiaux, flic rebelle, agent secret, sorcière, cyborg ou même créature surnaturelle. Le monde contient des failles temporelles qui permettent d'évoluer dans les époques favorites de ce genre de film, du de la chine mythique du Ier siècle où la magie est une force avec laquelle il faut compter à un futur proche high tech et dominé par un gouvernement totalitaire. Nos héros sont confrontés à d'innombrables méchants et leurs sbires, membres de sociétés secrètes cherchant à travers l'histoire à asservir le monde.

Ce jeu de rôle a comme particularité de privilégier l'action et l'amusement sans pour autant écarter les moments dramatiques. Les personnages sont encourager à agir de manière spectaculaire à vivre des moments hauts en couleur. La partie est ainsi présentée comme un film découpé en scènes, avec des personnages principaux et des figurants, des décors prêts à exploser, une intrigue, etc... Le système écarte tout ce qui pourrait alourdir le jeu ou amener des temps morts : entre deux séances de jeu, les blessures se referment, besoin d'équipement pour réussir la mission, vous l'avez, règles d'encombrement, inutile, une simulation réaliste et complexe, pour quoi faire, nous sommes au cinéma ! Et si vous pensez qu'il n'y aura pas de risques, rappelez-vous que dans les films de Tsui Hark ou de John Woo, les gentils aussi peuvent mourir!

Le jeu n'est plus édité mais vous pouvez encore le trouver en occasion sur des boutiques de jeux de rôles ou encore sur e-bay et priceminister.

Halloween en Asie


Halloween est une fête très ancienne qui aujourd'hui est quasiment mondialisée. En Asie elle se célèbre souvent de manière différente qu'en Europe ou aux Etats-Unis.

En Chine, on fête le Teng Chieh. Les gens offrent de la nourriture et de l'eau aux esprits de leurs proches et utilisent des lanternes pour  les guider quand ils traversent la terre des vivants le soir d'Halloween. Des pèlerins visitant les temples bouddhistes font des bateaux en papier qui symbolisent les esprits des morts. 

Cela permet tout d'abord de libérer les esprits tourmentés pour que les âmes puissent aller tranquillement vers le ciel. Ces esprits si ils ne sont pas apaisés se réincarnent en des  créatures effrayantes qui causent le trouble parmi les vivants. A Hong Kong plus particulièrement, Yue Lan ou le festival des fantômes affamés, est un temps pour chaque participant de respecter l'esprit des morts.

Au Japon, la version locale d'Halloween est le Festival Obon. Durant cette fête des plats spéciaux sont préparés, des lanternes rouges lumineuses sont accrochées dans chaque maison et des lanternes sont placés à flot sur les rivières et les bateaux. Ces lumières sont allumées pour montrer aux esprits où leurs familles peuvent se trouver. Contrairement aux autres pays, le Festival Obon/Halloween est célébrée au cours des mois de Juillet/Août.

Les Coréens commémorent l'Halloween ou Chusok durant le mois d'Août. Les familles visitent les tombes et les mausolées et offrent de la nourriture, des boissons et des fleurs en signe de respect pour leurs ancêtres décédés.

Dans toutes ces pratiques, nous voyons que l'Halloween est généralement passé pour honorer et commémorer les esprits des parents défunts et leurs proches. Particularité propre à l'Asie, c'est la famille qui est au coeur de la fête, signe culturel de l'importance des liens familiaux y compris entre vivants et défunts, toujours très forts chez les asiatiques.

Aujourd'hui le style occidental est à la mode en Asie, pour des raisons principalement commerciales et on voit de plus en plus d'asiatiques en costumes de sorcières, fantômes et autres monstres. Bref les spécificités culturelles s’effacent, est-ce un bien ou un mal ?...a vous de juger.  

L'étrange construction de métal de Qinghai en Chine

Au pied de la montagne Baigong Shan, dans la province de Qinghai, à 40 km de la ville la plus proche, sur la rive sud d'un lac salé, on a découvert en 2002 une construction en métal qui aurait 50 à 60 mètres de hauteur. En face de cette structure se trouvent trois grottes dont les entrées sont triangulaires. Les deux plus petites de ces cavités se sont effondrées, mais la plus grande, celle du centre, est toujours accessible. À l'intérieur, un bout de tuyau de 40 cm, fendu en deux, gît sur le sol. Un autre tuyau, de couleur rouille, est enfoui dans le sol et seule l'extrémité est visible.

À l'extérieur de la grotte des demi tuyaux, des morceaux de métal et des pierres de formes bizarres sont éparpillés sur la rive sud du lac. Certains tuyaux plongent en partie dans l'eau. On ignore ce qu'il peut y avoir dans les profondeurs de l'eau salée.

Ye Zhou, du Lanzhou Morning News, un des premiers journalistes à avoir été sur place, écrit: "Sans avoir vu [ces vestiges] de vos yeux, vous ne pourriez y croire. Il est difficile de s'en tenir à un discours scientifique lorsque l'on parle de cela. Il n'y a que ces tuyaux en fer partout... cela fait froid dans le dos."

Le site fut révélé pour la première fois en 1998 par un groupe de scientifiques américains à la recherche de fossiles de dinosaures. L'équipe avertit le gouvernement local de Delingha de la présence de ces structures.

Plusieurs expéditions scientifiques se rendirent sur place. Selon la Xinhua News Agency, les résultats préliminaires d'analyse des pierres et du métal révèlent que les tuyaux sont constitués de 30% d'oxyde de fer, avec un taux élevé de dioxyde de silicium et d'oxyde de calcium. 8% de la constitution des échantillons sont catégorisés "non identifiables".

L'ingénieur Liu Shaolin de la fonderie Xitieshan, qui exécuta les analyses, dit que les taux de dioxyde de silicium et d'oxyde de calcium indiquent que les tuyaux ont séjourné dans le site montagneux pendant très longtemps; encore que son estimation soit nettement inférieure à celle de la théorie des scientifiques US selon laquelle le fer aurait 300 000 ans. Liu estima l'âge à 5 000 ans, ce qui est impressionnant tout de même, étant donné que les techniques de fonderie humaines ne remontent qu'à environ 2000 ans.

Le journaliste Ye, de Lanzhou, affirme que : "Le gouvernement de Delingha monte l'affaire en attraction touristique. Il y a déjà une signalisation routière indiquant le chemin vers les reliques extra-terrestres et ils font annoncé dans les guides touristiques et d'investissement" Les rapports préliminaires étant terminés, des chercheurs de l'Organisation de Recherche Ovni de Beijing préparent une expédition d'enquête plus approfondie, qui doit démarrer fin juillet.

Wei Yuguang, directeur des projets de Qinghai, qui retourna récemment sur le site, donne de ce qu'il découvrit la description d'un terrain vague. "La région est totalement désertique, il n'y a pas une créature vivante à moins de 800 km, bien qu'au delà de cette frontière invisible il y a une riche vie sauvage.

Alors mystère, ces ruines de métal sont elles les vestiges d'une ancienne base secrète de la Chine moderne, les vestiges d’une civilisation extra-terrestre disparue ou bien un gros canular des autorités locales, à vous de juger. Voici une vidéo du site :


La découverte d'une fôret chinoise préhistorique


Une forêt extraordinaire vieille de 298 millions d'années a été découverte sous une mine de charbon près de Wuda, en Mongolie intérieure, en Chine.

A l'image de Pompéi, la forêt marécageuse a été recouverte de cendres volcaniques et a été conservée intacte, ce qui a permis aux scientifiques de créer l'image ci-dessus représentant la forêt telle quelle était avant l'irruption.

Les chercheurs disent que le site complet découvert fait près de 1000 mètres carrés de superficie. Jusqu'ici, ils ont identifié six groupes d'arbres, certains d'entre eux mesurant 2, 40 mètre de haut. Certains d'entre eux sont des Sigillaria et des Cordaites, mais ils ont également trouvé de grands groupes d'un type appelé Noeggerathiales, qui ont maintenant complètement disparu.

Au cours du Permien, qui s'étend de 299 à 251 millions d'années, il n'y avait pas les conifères ou les fleurs. Les plantes se reproduisaient comme les fougères, en utilisant des spores, et les continents modernes étaient encore rejoint en une seule masse de terre appelé Pangée. Cette période géologique s'est passé à la fin de l'ère paléozoïque, après le Carbonifère.

Pendant ce temps, il y avait aussi des animaux. C'est alors que les premiers groupes de mammifères, les tortues, et lepidosaurs archosaures commencé à errer sur la terre. Les scientifiques croient que le Permien et avec elle l'ensemble du Paléozoïque ère a pris fin avec la plus grande extinction de masse jamais, ce qui anéanti 90 pour cent de la marine et de 70 pour cent des espèces terrestres.

Après cet événement, l'ère mésozoïque a commencé avec la période du Trias. C'est alors que les premiers vrais mammifères ont évolués, les ptérosaures ont volés pour la première fois et la archosaures ont dominés la Terre.

Une vidéo de fantôme aux Philippines

Vous êtes nombreux à m'écrire pour me réclamer des nouvelles vidéos de fantômes asiatiques. En voici donc une nouvelle qui nous vient tout droit des philippines. Un fantôme apparaît sur une route en plein jour en pleine ville, au bord de la route, côté rivière. S'agit t-il d'une sirène fantomatique ou d'une sorte de dame blanche, dans la plus pure tradition des fantômes d'Asie du sud-est ? Ce qui est certain c'est qu'elle a sans doute provoquée une belle frayeur à l'automobiliste à moins qu'il s'agisse d'un trucage et que ce soit sa petite amie déguisée...à vous de juger.


 

mode nippone


La mode gothique japonaise ne manque pas d'originalité! Ces charmantes modèles se sont misent des plaques de métal dans le crâne pour produire cet effet et se sont fait mettre des canines et/ou inciser les dents pour avoir un look vampire. Une paire de lentilles et une coloration des cheveux et le tour est joué...cela vous tente? Je suis surpris car on ne voit pas encore d'équivalent dans Paris...les gothiques français se dégonflent? En tout cas cela doit faire un drôle d'effet de croiser ces demoiselles dans une rue de Tokyo la nuit.

Le Nekomata, le chat-démon du Japon



Le Nekomata sont des yôkai (esprit démoniaque) de chats issus du folklore japonais. Il en existe deux types très différents : la bête qui vit dans les montagnes, et les chats domestiques qui vieillissent et se transforment.

Selon un ouvrage du Japon médiéva,  il y eu une mention selon laquelle un Nekomata mangea et tué plusieurs personnes dans un nuit et cela au début de la période Kamakura, le 2 août 1233, à Nanto (aujourd'hui préfecture de Nara),. Il s'agit de la première apparition du Nekomata dans la littérature, et le Nekomata y est décrit comme une bête dans les montagnes. Toutefois, dans le "Meigetsuki," en ce qui concerne leur apparence, il a été écrit : «Ils ont des yeux comme un chat, et ont un corps gros comme un chien». Selon plusieurs ouvrages, les Nekomata se cachent dans les recoins des montagne, et il y a des histoires où ont peut se demander si la bête n'est âs un léopard ou une panthère.

Dans le même temps, dans l'ouvrage Chomonjū Kokon datant la période de Kamakura, le récit intitulé Kankyo Hoin raconte comment un vieux chat élevé dans une villa  se transforma en monstre en vieillissant et enleva et dévora des villageois.

Durant la période Edo et par la suite, les gens pensent généralement que les chats élevés au pays se transformerait en Nekomata à mesure qu'ils vieillissent. Certaines légendes racontent qu'un chat se transforme en Nekomata en ayant deux queues.

Dans le livre Yamato Kaiiki, "histoires mystérieuses du Japon", écrit par un auteur inconnu en 1708, une histoire parle d'une maison hantée d'un riche samouraï. Les habitants de cette maison sont témoins de plusieurs activités paranormales et le samouraï invite les chamans, les prêtres à venir l'aider à résoudre le problème. Mais aucun d'eux n'est en mesure d'en trouver la source. Un jour, l'un des serviteurs les plus fidèles observe que le très vieux chat de son maître portant un Shikigami avec le nom imprimé de son seigneur dans sa bouche. Immédiatement, le serviteur tire une flèche sacrée, frappant le chat à sa tête. Quand le chat est étendu mort sur le sol, tous les habitants peuvent voir que le chat a deux queues et était donc un Nekomata. Avec la mort du démon-chat c'est la fin des manifestations étranges.

Les chats sont souvent associés à la mort en japonais, et cet esprit particulier est souvent blâmé. Beaucoup plus sombre et maléfique que d'autres esprits, le Nekomata aurait des pouvoirs de nécromancie, et pourrait ressusciter les morts, voir les contrôler. Ces yokai sont associés aux feux étranges et autres événements inexplicables. Certains de ces démons prendraient une apparence humaine (une femme âgée) et les Nekomata ainsi été considérés comme les diaboliques depuis des temps immémoriaux.

Le Tsuchinoko, l'étrange serpent japonais doué de parole



Le Tsuchinoko est un serpent qui vivrait au Japon, dont l'existence n'a jamais été prouvée, malgré des photos contestées comme celle ci-dessus. Les rapports décrivent le Tsuchinoko comme ayant un corps trapu mesurant 30 à 80 centimètres de longueur, avec une peau écailleuse grise, brune ou noire, et des crocs venimeux. Certains comptes suggèrent que le Tsuchinoko parle d'une voix forte, et peut sauter a plus d'un mètre.

Le plus ancien témoignage écrit sur le Tsuchinoko remonte au 7ème siècle, où il apparaît dans le Kojiki (Comptes rendus des choses anciennes), le plus ancien livre du Japon. Dans certaines légendes, le Tsuchinoko peut parler, a tendance à dire des mensonges, et a un goût prononcé pour l'alcool.

Les offices de tourisme locaux dans les zones rurales organisent fréquemment des chasses Tsuchinoko pour attirer les visiteurs (un peu comme le Dahu), promettant de grosses sommes d'argent pour tout participant ayant la chance d'en capturer un. La ville de Itoigawa dans la préfecture de Niigata, a organisée par exemple une chasse en 2008 qui offrait 100 millions de yens de récompense à celui qui en ramenait un spécimen en vie. Inutile de préciser que les chasseurs revinrent bredouilles. Voici une vidéo qui montrerait cet étrange serpent :

Onmoraki, l'oiseau-démon japonais


Les japonais ont l'un des folklores les plus riches d'Asie. Dans la mythologie shintoïste, un Onmoraki est un oiseau-démon créé par les esprits des morts. Les Onmoraki sont des êtres humains décédés dont les esprits ont été transformés par la haine, car ils n'ont pas subi les rites de purification après leur mort. 

Il ressemble à une grande grue noire à la langue fourchue, et si une personne est prise à dormir dans le hall d'un temple, le Onmoraki va le lui reprocher de sa voix aiguë tout en battant des ailes. Il s'en prend aussi aux prêtres qui négligent de lire leurs sutras. Il peut cracher du feu pour châtier ceux qui attirent vraiment son courroux.  

Les chinois ont inventés le moyen de survivre à l'apocalypse


Vous pensez que les Mayas se sont juste trompés dans leurs calculs et que l'apocalypse est proche ? Rassurez-vous, il existe un moyen de survivre à la fin des temps : une capsule de survie construite par un inventeur chinois qui prétend qu'elle peut résister à la fin du monde.

C'est grand, c'est rond, et, apparemment, cela vous gardera en vie en cas de catastrophe naturelle ou une catastrophe nucléaire. Officiellement, elle est appelé "Atlantis", mais tout le monde a commencé à l'appeler l'Arche moderne de Noé. L'entrepreneur et inventeur chinois Yang Zongfu a travaillé sur cette capsule de survie ces deux dernières années et a dépensé environ 150.000 dollars pour la rendre aussi durable que possible.

Selon Yang Zongfu, l'Atlantis peut résister à des températures allant jusqu'à 1700 degrés Celsius, et des forces d'impact de 350 tonnes. Elle peut flotter sur l'eau, et est équipé de sièges de sécurité, d'un système de communication, d'une trousse de premiers soins et d'un wc. 

Cette arche de Noé moderne a de la place pour une dizaine de personnes et peut transporter des vivres suffisantes pour les maintenir en vie pendant 10 mois. Vous serez heureux de savoir que l'inventeur n'a pas l'intention de garder le secret pour survivre à la fin du monde pour lui-même. Yang projette de vendre des capsules de survie Atlantis aux survivalistes assez riches pour les acheter. Yang Zongfu a reçu à ce jour 21 commandes pour son arche du jugement dernier, qui est construite conformément aux demandes des clients et possède sa propre décoration personnalisée. Parce que si vous voulez survivre à l'apocalypse, autant le faire dans le style de déco de votre choix. Les prix de la capsule Atlantis varie de 1 million de yuans (160.000 dollars) à 5 millions de yuans (800.000 dollars). : ça s'appelle vivre dans sa bulle!